MESSAGE DU MINISTRE CALIXTE NGANONGO

L’heure de la rigueur et de la vérité !

Chers internautes,

Informer en temps réel est une mission exaltante qui s’impose à nous comme une loi d’airain. Nous avons fait un point d’honneur de poursuivre inexorablement cette aventure avec vous à travers ce media en ligne que nous vous avons proposé depuis le 27 décembre 2016.
Depuis le lancement de ce site web, notre ambition est de vous servir des informations puisées à la source.
L’heure de la rigueur et de la vérité oui, car devant la conjoncture nationale et internationale à la déprime, il est impérieux de dire la vérité à nos compatriotes. Tel est le mot d’ordre du Président de la République. Dire toute la vérité, notamment sur les difficultés financières que traversent notre pays et la quasi-totalité des autres Etats de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC).
Face à cette conjoncture préoccupante, notre département ministériel est en train de prendre des mesures vigoureuses et responsables, afin de ne donner la primauté qu’à l’essentiel, c’est-à-dire à l’intérêt général.
Au nombre des pistes à explorer, il y a l’informatisation des régies financières ; la lutte contre les niches fiscales et le renforcement de notre discipline budgétaire. Voilà les trois leviers essentiels qui constituent, de notre point de vue, la réussite de nos ajustements internes.
Ce n’est un secret pour personne : le Congo, pays producteur de pétrole, subit durement le violent choc financier occasionné par l’effondrement du cours du baril de pétrole. Il résiste. Il résiste bien, sans doute parce qu’il est dirigé avec aplomb par le Président Denis Sassou-N’Guesso, dont la clairvoyance et l’engagement pour son pays ne sont plus à démontrer.
Par ces temps difficiles, il n’y a de place ni à l’amateurisme, ni à l’apprentissage. Ne mérite l’attention et l’intérêt que le travail acharné qui s’appuie sur des initiatives novatrices au profit de notre pays.
Le succès du premier Emprunt obligataire à souscription libre émis en 2016 par le Congo, et qui a dépassé les prévisions initiales, ainsi que la réduction des dépenses publiques, notamment, le budget de l’Etat, afin de l’ajuster aux recettes disponibles dans le portefeuille public, ont été nos principaux défis à relever. C’est grâce à cela que notre pays continue à tenir ses engagements prioritaires. Et rien ne détournera notre département ministériel de ses objectifs ; car, c’est surtout pendant la crise que sonne l’heure de la rigueur et de la vérité…
Encore une fois, chers internautes, ce site web, d’utilisation simple et accessible à tous, reste à votre service.
Calixte NGANONGO