DIRECTION GÉNÉRALE DU CONTRÔLE BUDGÉTAIRE

Léopold MOLOMBA, Directeur Général
Léopold MOLOMBA, Directeur Général

PRÉSENTATION

La Direction Générale du Contrôle budgétaire, sous l’autorité de son Directeur Général,apporte l’assistance technique nécessaire au Ministre en matière de contrôle budgétaire, de programmation budgétaire et d'exécution des budgets de l'État, des collectivités locales et des établissements publics.

SON ORGANISATION

La Direction Générale du Contrôle budgétaire comprend :

  • la direction du contrôle des services et du contentieux;

  • la direction du contrôle général;

  • la direction des affaires administratives et financières;

  • les délégations du contrôle budgétaire auprès des ministères et institutions de l'État;

  • les délégations du contrôle budgétaires auprès des établissements publics;

  • les directions départementales du contrôle budgétaire.

Toutes ces institutions bénéficient au quotidien de l’aide logistique :

  • du secrétariat de direction, chargé de la gestion du courrier, l’analyse, la saisie et la reprographie des correspondances et autres documents administratifs.

  • du service informatique qui assure la définition des besoins informatiques, organise les ressources techniques sur les sites informatisés et gère l’exploitation, la maintenance et l’assistance des applications.

 

SON CHAMP DE COMPÉTENCES

La Direction Générale du Contrôle budgétaire est chargée notamment de :

  • contrôler la régularité de l'engagement et de la liquidation des dépenses et prévenir tout risque budgétaire;

  • tenir et centraliser la comptabilité des dépenses engagées et liquidées;

  • tenir les statistiques du suivi des ordonnancements et des paiements;

  • exiger la production régulière des pièces justificatives des dépenses payées sans ordonnancement préalable et veiller à leur régularisation dans les délais prescrits;

  • participer à l'élaboration de la législation en matière de réforme budgétaire;

  • suivre l'exécution des créances et des recettes de l'État, des collectivités locales et des établissements publics;

  • contribuer à la prospection des activités génératrices de recettes;

  • participer à l'arrêt des caisses des comptables publics;

  • exercer le rôle de conseil auprès des ministères, des collectivités locales et des établissements publics;

  • émettre un avis sur les documents prévisionnels de gestion à incidence financière;

  • proposer les délégués du contrôle budgétaire auprès des institutions constitutionnelles, des administrations, des établissements publics et des entreprises d'État.

 

Source :