DIRECTION GÉNÉRALE DES DOUANES ET DES DROITS INDIRECTS

Jean Alfred ONANGA, Directeur Général

 

PRÉSENTATION

La Direction Générale des Douanes et des Droits Indirects, dirigée et animée par son Directeur Général, est l'organe technique qui assiste le Ministre dans l'exercice de ses attributions en matière de douanes et de droits indirects.

 

SON ORGANISATION

La Direction Générale des Douanes et des Droits Indirects comprend :

  • des directions opérationnelles à portée nationale :

    • la direction de la réglementation et du contentieux;

    • la direction de la prévision et des statistiques;

    • la direction des enquêtes douanières;

    • la direction de la surveillance douanière;

    • la direction du contrôle des services;

    • la direction des affaires administratives et financières.

  • et des directions départementales.

Toutes ces directions bénéficient de l’appui logistique au quotidien :

  • du secrétariat de direction, chargé de la gestion du courrier, l’analyse, la saisie et la reprographie des correspondances et autres documents administratifs, et de toutes autres tâches à la demande;

  • du service informatique qui assure la définition des besoins informatiques des directions, organise les ressources techniques sur les sites informatisés et gère l’exploitation, la maintenance et l’assistance des applications.

 

SON CHAMP DE COMPÉTENCES

La Direction Générale des Douanes et des Droits Indirects a notamment pour mission de :

  • pourvoir l'État en recettes douanières;

  • lutter contre tous les trafics illicites, les importations et les exportations illicites des marchandises;

  • concevoir et proposer la réglementation en matière douanière et veiller à son application;

  • veiller, de concert avec les administrations publiques concernées, à l'application de la réglementation en matière de police, de santé, de salubrité publique, de change, de protection de l'environnement;

  • participer à l'élaboration de la réglementation sur le commerce extérieur;

  • prendre en charge les importations et les exportations des marchandises et garantir la régularité des transactions commerciales aux frontières;

  • élaborer, avec les autres administrations concernées, les statistiques sur le commerce extérieur, la navigation maritime et les transports internationaux et veiller à leur diffusion;

  • veiller à l'application des instruments douaniers internationaux auxquels le Congo a adhéré;

  • concevoir et proposer la réglementation en matière de facilitation du commerce international et de sécurisation de la chaîne logistique;

  • traiter les demandes d'agrément à la profession de commissionnaire en douane;

  • veiller à l'exécution des programmes de vérification des importations et des exportations des marchandises par les sociétés d'inspection;

  • veiller à la mise en œuvre des recommandations et résolutions élaborées par les institutions régionales et internationales en matière douanière.

 

Source :